mercredi 30 septembre 2015

Mon petit jus contre la rougeole

avant le jus
 
après le jus

« Quand les scientifiques et les médecins s’attribuent la gloire d’une évolution qui est due en réalité aux plombiers et aux paysans ! C’est grâce à eux que s’est développée une meilleure hygiène et que l’on a pu avoir une meilleure nourriture.([…) Avec une bonne nutrition, vous vous assurez un bon système immunitaire et vous n’êtes plus la proie des maladies. »   Peter Duesberg, Professeur de biologie moléculaire et cellulaire à l’université de Berkeley
Tout est dit !

Peut-être que dans votre entourage il y a déjà des leçons à tirer ?
Peut-être que comme moi vous avez une cousine qui a vu son fils devenir autiste profond après avoir reçu le vaccin ROR ?
Peut-être que comme moi vous avez une amie dont le fils a déclaré une leucémie après avoir reçu le vaccin ROR ?
Peut-être que comme moi vous avez eu l'occasion de rencontrer des gens dont les enfants sont devenus très malades après le vaccin ROR ? Cassure de la courbe taille/poids ? Diarrhée permanente ? Maladie auto-immune ? Autre chose encore ?
Vous avez décidé de briser le mythe vaccinal et vous n'êtes pas isolé dans votre démarche !
Vous avez conscience que votre santé est dans votre assiette et vous avez 1000 fois raison. Que votre aliment soit votre seule médecine !

Mon petit jus contre la rougeole
pour 1,5L environ 
Passez à l'extracteur de jus :
* 2 mangues
environ 500g/mangue
1082 ui/100g
10820 ui


* 2 poivrons rouges
2655 iu/100g
1 poivron rouge = 260g
13806 ui 




* Une vingtaine de petites carottes
16706 ui/100g

167060 ui

*2 pommes 400g environ
54 iu/100g
21 600 ui



TOTAL 213 286 ui de vitamine A

* 1 avocat
* 1 citron bio


Quelques explications


Version courte et simple
La rougeole peut être grave chez les petits enfants qui n'ont pas une bonne alimentation et surtout ceux qui manquent de vitamine A. Quand la rougeole est là, les médecins donnent des compléments de vitamine A : 200 000 ui par jour pendant 2 jours. Grâce à ça, on a moins de complications. Les suppléments de vitamine A permettraient de faire baisser de 23 % la mortalité infantile toutes causes confondues ! En effet, le corps se sert de la vitamine A pour lutter contre les microbes.


Version longue
Les formes sévères de rougeole surviennent plus particulièrement chez les jeunes enfants malnutris, notamment si les apports en vitamine A sont insuffisants. Lorsque le diagnostic de rougeole est posé, il est recommandé d’administrer 2 doses élevées de complément vitaminique A (à 24 heures d'intervalle). Ce traitement permet de pallier le déficit en vitamine A qu’entraîne la maladie même chez les enfants bien nourris et peut aider à éviter les lésions oculaires et la cécité. Les mégadoses de vitamine A s'élèvent à 200 000 unités internationales (UI) quotidiennement pendant deux jours. Il a été établi que l’administration de vitamine A permettait de réduire la mortalité rougeoleuse de 50% chez les bébés et les petits enfants, notamment en réduisant le risque de diarrhée, de pneumonie et de bronchite. Des études mettent alors en évidence les propriétés anti-infectieuses de la vitamine A. L'huile de foie de morue, qui en est riche, devient ainsi un traitement courant de la tuberculose. Il faut ensuite attendre le début des années 1990 pour que des études confirment le rôle de cette vitamine sur les défenses de l'organisme : les enfants mal nourris qui manquent de vitamine A ont un risque plus élevé de contracter des infections comme la rougeole et les maladies diarrhéiques.



http://www.larecherche.fr/savoirs/sante/vitamines-contre-maladies-infectieuses-01-06-2010-87934


En observant les courbes de déclin des maladies, on s’aperçoit que ce déclin a toujours commencé bien avant l’introduction des vaccins. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire